La Bolivie à vélo: Le tandem prend l’eau!

PUNO-LA PAZ: 02/09/15 au 19/09/15

Modification du précédent article: le lac Titicaca, c’est quand même chouette!!!

Bienvenidos en Bolivia
2 jours de pédalage pour atteindre la frontière bolivienne depuis Puno, nous changeons d’avis après un bivouac exceptionnel au bord du lac, où nous apercevons enfin la Cordillera Real, le réveil glacé intensifie la beauté des paysages. Entre piscicultures et ceviche (poisson cru), nous entrons sur le sol bolivien par Kasani (seulement 30 jours, va falloir appuyer sur les pédales!), situé à 8km de Copacabana, sortez vos cartes, et non nous ne sommes pas au Brésil, mais bien en Bolivie, et ce village mérite tout autant d’être connu! Nous y recroiserons d’ailleurs le couple de Canadiens en Camper recontrés au Pérou, le monde est petit!

La plage de Copacabana et ses pédalos à tête de Donald nous donnent envie d’explorer les îles. Nous partons donc pour 3 jours direction la Isla del Sol, en kayak, pour muscler les pectoraux qui n’ont pas travaillé depuis quelques mois!

Brésil ou Bolivie?

Brésil ou Bolivie?

Jour 1: l’île du Soleil porte mal son nom, orage et pluie à partir de 14h
Jour 2: l’île du Soleil porte bien son nom, coups de soleil avant 14h
Jour 3: 3 jours nous suffisent pour comprendre qu’on préfère pédaler que ramer

Bref, 3 jours merveilleux sur l’eau où nous ne croisons personne, pourtant cette fois-ci nous avons fait la visite dans le bon sens! Est-ce nous où le moyen de transport choisi, mais les flashs fusent des bateaux!

La Paz, capitale la plus haute du monde (entre 3500m et 4100m)
Après avoir quitté le lac Titicaca, nous avons, pour une fois, hâte d’arriver en ville, capitale qui n’est pas si folle que ce que l’on raconte, nous commencons sûrement à nous habituer à tout ce brouhaha depuis 5 mois. Seuls les vieux bus et les drapeaux colorés des Indigènes nous rappellent que nous ne sommes pas à Paris. Les 600 mètres de dénivelé entre le centre de la Paz et les hauteurs (El Alto) font de la ville qu’il y a une différence de 10°C entre le haut et le bas, on pourrait se croire en station grâce au téléphérique qui relie ces 2 parties.

La Paz vue de El Alto

La Paz vue de El Alto

Le jour de notre arrivé à La Paz, nous croisons tous les cyclistes sortant de la fameuse Casa de Ciclistas, et nous récupérons même les clés oubliées par 3 Argentins dans un fond de sacoche! Après 15km d’euphorie sur une descente entre les milliers de collectivos, de bus et de taxis, nous arrivons en plein centre, à la Casa. Nous sommes accueillis dans cette espèce d’auberge espagnole, super ambiance entre voyageurs à vélo du monde entier. Nous nous exerçons à parler anglais, espagnol et allemand en une seule phrase!

Encore du bateau, mais cette fois-ci avec chauffeur!
La Paz nous donne l’occasion de laisser les montagnes derrière nous pour quelques jours, nous souhaitons revoir l’Amazonie avant de la quitter définitivement. Nous laissons Théolou en bonne compagnie entre tandem semi-couché et vélos de toute sorte mais chargés d’histoire, pendant que nous prenons le bus direction Guanay où nous espérons trouver un bateau pour nous enfoncer un peu plus dans ces forêts qui nous intriguent tant.

Le soleil se couche et la nature s'éveille

Le soleil se couche et la nature s’éveille

Après une nuit hébergés dans un dortoir communautaire, hébergement pour les personnes des communautés alentours, venues vendre leurs productions (fruits ou poissons) dans le village, nous trouvons après plusieurs négociations, un bateau qui nous emmènera à Rurrenabaque. 3 jours pendant lesquels nous découvrons les forêts de nuit, les perroquets au coucher du soleil, les tortues, l’odeur des cochons sauvages, les arbres qui marchent (ils font la course avec les tortugas!) et les nuits à la belle étoile (pour une fois on a pas froid!!), tout près des traces du jaguar passé il y a 3 jours…
Rurrenabaque, la chaleur nous étouffe et les bus n’arrivent pas à venir jusque là, en cause la route est bloquée, nous courrons retrouver Aquiles pour remonter le Rio en 14h non-stop.

La beauté de la Selva

La beauté de la Selva

Retour à la maison!
Retour à La Paz après une nuit mouvementée, nous avons le mal de mer en bus! Nous réveillons (avec joie!) notre famille de cyclistes, nous prévoyons un bon repas pour fêter notre départ groupé dimanche matin, seule journée où les vélos peuvent se faufiler entre les voitures… En guise d’apéro: point carte sur les salars et le Sud Lipez qui nous fait tant rêver mais que nous appréhendons tous…

Publicités

Une réflexion sur “La Bolivie à vélo: Le tandem prend l’eau!

  1. Pingback: Bilan BOLIVIE | Tand'un Rêve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s