L’Alaska à vélo: Fjords, Baleines et Pastis!

Prince Rupert (British-Columbia, Canada)-Skagway (Alaska): 05/07/16 au 16/07/16

A la recherche d’un bateau pour l’Alaska

Prince Rupert, 10 jours non-stop pour y arriver, et forcément une ultime montée à plus de 12% mais qui sent bon l’iode marin. Théolou craque, les ventres grognent, plus que 20 mètres et la vue se découvre sur l’Océan, et pas des moindres, le Pacifique. A la vue de cet horizon, notre soif de liberté et la liberté tout court devient très proche. Dans nos plus beaux rêves, nous pourrions y apercevoir un autre continent… Mais pour l’instant, il nous rappelle des souvenirs: nous nous revoyons 1 an plus tôt à la sortie des forêts tropicales en Equateur.

IMG_0308

Superbe coucher de soleil

 

Mais cette fois-ci, nos sens sont bien plus aiguisés, cela nous permet sûrement de tout oser et même d’aller à la rencontre des plaisanciers, pêcheurs, chef de la Capitainerie, pour dégoter un voilier qui pourrait nous emmener vers le Nord en Alaska. Mais pas de chance pour nous, sur l’un Théolou est trop grand, les autres ne partent pas dans la bonne direction, ou encore au dernier moment, alors que la nuit est prévue dans le bateau, il tombe malheureusement en panne, obligé de démonter ce qui devait être notre lit…

Comme nous ne sommes pas vraiment patients, nous ne cherchons pas plus d’une journée, donc direction le terminal, et avec un passeport et une carte bleue, nous embarquons comme tous les autres voyageurs le lendemain matin à bord d’un ferry. Encore un moment de panique, quand à la frontière, on nous dit qu’il n’est pas possible de retourner une 2ème fois aux USA… Heureusement, tout s’arrange en moins de 5 minutes.

Ferryque traversée!

Nous mettons le tandem dans la cale, avec le frein de parking, puis nous prenons les meilleures places sur le pont pour les 28h de naviguation qui nous attendent. Le paysage est à couper le souffle, fjords, montagnes, glaciers… L’ambiance conviviale des bateaux est encore une fois présente, nous discutons aux quatres coins en scrutant l’horizon… Bastien installe matelas et duvet sur le pont, là où la vue semble la plus panoramique, tandis qu’Alexine en profite pour travailler son Anglais devant un film dans la salle télé.

Vers 3 heures du matin, alors que Bastien lutte pour garder les yeux ouverts et ne rien louper, le bateau s’arrête dans un port et il y aperçoit une dizaine de lions de mer accrochés aux bouées, en train de se chamailler comme des enfants (et oui, il n’y a que 4h de nuit en ce moment!).

Et le clou de cette traversée, c’est sûrement dans la matinée, là où le fjord laisse place à l’Océan, quand une baleine s’invite à moins de 500 mètres du bateau, puis 2, puis 3, en 5 minutes, nous nous retrouvons au milieu d’une immense représentation de baleines, certaines nous feront même l’honneur de jaillir entièrement hors de l’eau…

IMG_0260

Voici une baleine!

 

Tand’un Rêve Lanscaping en Alaska!

Première escale: Juneau, où nous devons passer 2 jours pour explorer sac au dos, les reliefs environnant. Nous installons notre camp de base chez Anjela et Quigley, des amis rencontrés au Nouveau-Mexique. Mais comme notre voyage est toujours fait d’imprévus, en moins de 2 jours, Tand’un Rêve Lanscaping reprend du service.

IMG_0358

Bastien en plein travail

 

Nous nous retrouvons chez Greg et Tam. Alexine nettoie parterre de fleurs et replante des arbustes, Bastien met en place des allées qui donnent accès à la forêt. Greg, éternel passionné de France, nous remémore l’histoire de France dans un Français bien meilleur que le notre, tandis que Tam nous refait vivre l’étape du Tour de France tous les matins. Nous en profiterons pour regarder une étape avec eux, mais ici, il faut se lever tôt, le direct est entre 2 heures et 7 heures du matin. Nous ne pouvions pas mieux tomber, leur maison se trouve en plein coeur d’une forêt où la végétation est luxuriante… Nous entendons de temps en temps Brassens au beau milieu de cette forêt enchantée pendant que Tam prépare une délicieuse pizza maison…

IMG_0467

Greg et Tam

 

En plus, comble de la chance (ou du destin!), nous avons aussi trouvé la seule maison de Juneau (peut-être même d’Alaska) qui a du Pastis dans le bar!

Direction Skagway et la Klondike Road

Nous serions volontiers restés plus longtemps à vagabonder entre ces 2 maisons où nous nous sentions comme chez nous, si l’été n’était pas aussi court dans ces territoires nordiques. Pour quitter Juneau, seule solution, prendre un bateau, en 3 heures, nous aurons rallié le prochain port, bien trop rapide à notre goût, nous aurions préféré pagayer dans ces eaux merveilleuses, afin d’être au plus près de l’Océan. Voici Skagway, haut lieu de la mytique Ruée vers l’Or, si bien décrite par Jack London et surtout Buck… La suite au prochain épisode…

IMG_0456

Mountain Goat, chèvres sauvages

 

P.S: Comme nous avions du temps à tuer sur le bateau, nous avons joué le jeu et répondu aux questions d’Euro Vélo Gex, pour l’interview c’est par ici: https://eurovelogex.wordpress.com/2016/06/30/itw-grimace-alexine-conti-bastien-chenereau/

Publicités

2 réflexions sur “L’Alaska à vélo: Fjords, Baleines et Pastis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s