Le Japon à vélo: en mode interview!

Fukuoka-Okinawa (Japon) : 21/10/16 au 23/11/16

img_0221

Jolie la petite île de Yoron

 

Novembre est pour l’équipe de Tand’un Rêve, (Alexine, Bastien et Théolou) le mois de l’interview.

L’Equipe Magazine nous a interviewé pour son dossier « L’Aventure pour de vrai » paru le 5 Novembre,  Cyclonomade s’est intéressé à nous et notre aventure, et le journal Sud Ouest nous a consacré une page. Retrouvez également le Podcast de l’émission Allo la Planète dans lequel vous pourrez nous entendre de vive voix ici!

Aujourd’hui, nous vous partageons la dernière en date, notre auto-interview réalisée par Tand’un Rêve pour tandunreve.com.

Tand’un Rêve: Alors, commençons par une question facile, pourquoi le Japon?

Bastien: Soyons honnêtes, le Japon ne nous a jamais fait rêver. Après l’annulation du bateau devant nous faire traverser le Pacifique depuis l’Alaska pour Tokyo, nous nous sommes dit, pourquoi pas, on aime découvrir tous les pays pour s’en faire notre propre image.

Alexine: Et c’est une très belle surprise!

Théolou: Ca tombe bien, j’avais besoin d’une nouvelle chaîne Shimano!

TDR: Pas trop dur le dépaysement?

Alexine : Pas trop, on commence à avoir l’habitude d’être dépaysés et perdus tous les jours! C’est justement ce qu’on aime dans notre voyage, d’aller chaque jour vers l’inconnu…

Bastien: J’ai adoré ce pays dès le premier jour! Tout est plus petit qu’aux USA, une échelle beaucoup plus raisonnable. Ici il y a un patrimoine et ils ont envie de le préserver, s’il n’y avait pas l’alphabet Kanji, on s’y installerait facilement.

Théolou: Pas du tout, un coup de sonnette et tout le monde me reconnait!

TDR: J’imagine que les Japonais vous mitraillent de photos?

Théolou: Et bien non! D’ailleurs je suis déçu, je ne suis plus autant une star en ce moment…

Alexine: Les Japonais sont ultra respectueux, jamais ils ne « voleront » une photo.

TDR: Et pour pédaler au Japon, ça donne quoi? Pas trop de grandes routes et des villes énormes?

Théolou: Moi je m’éclate! Plein de petites routes très tranquilles, mais beaucoup de dénivelé.

Alexine: Ca monte ça descend tout le temps, et c’est très raide! Par contre, on traverse des tunnels tous les jours…

Bastien: Moi j’adore, je m’ennuyais un peu sur les 3 seules routes d’Alaska! Ici je passe mon temps à regarder la carte pour trouver le meilleur chemin, je change de vitesse, je freine, le top!

TDR: Comment trouvez-vous les Japonais?

Bastien: GENIAUX!! C’est le premier pays où nous sommes accueillis comme ça… Un jour=un cadeau. Des fruits, des gateaux, invitations à manger, à dormir, et même de l’argent! On a rencontré des gens géniaux partout sur la planète, mais il y a quand même une impression générale qui ressort dans chaque pays…

Alexine: Il y a même une fois où un gars nous a vu depuis son jardin, il a pris sa voiture et est venu nous attendre au sommet de la côte pour nous inviter! Ils se mettent vraiment en 4 pour aider les autres… Beaucoup devraient en prendre de la graine!

Théolou: Moi j’ai adoré les « Japanese fruits », (kakis) qu’on nous a offert le premier jour!

TDR: Et le climat?

Alexine: Pas mal de pluie mais très chaud! Dans les îles c’était vraiment chouette, très beau, très vacances!

Théolou: Un peu humide quand même, Bastien me transpire sur la potence toute la journée!

TDR: Est-ce vrai qu’au Japon, on mange des sushis?

Théolou: Au Japon, on adooooore les sushis!!

Alexine: Ils sont délicieux, frais, pas très chers, la moitié des supermarchés est réservée aux produits frais, génial!

Bastien: Mais pas que, il y a plein de tempuras, beignets de toutes sortes, beaucoup de riz, des noodles, des soupes, on se régale. Encore une fois, c’est aussi le premier pays où l’on mange aussi bien!

TDR: Est-ce que la vie est chère au Japon?

Alexine: Compliqué d’y répondre, sachant qu’on ne va jamais à l’hôtel ni au resto, donc nos seules dépenses sont la nourriture classique du pays, nous nous habituons aux coutumes locales. Le prix en supermarché est le même qu’en France, soit nous dépensons pour deux au Japon, 16€ par jour. Dans un pays moins cher tel que le Pérou, nous étions plutôt à 10€ par jour.

Bastien: En gros, ce qui fait toute la différence dans chaque pays, ce sont les hôtels et restos.

TDR: Sachant que vous n’allez pas à l’hôtel, comment faites-vous pour bivouaquer?

Théolou: Pour eux rien de plus simple, ils m’appuient à un arbre et je surveille la tente toute la nuit!

Bastien: Enfin, plus concrètement, c’est très facile, toilettes, eau (potable) partout, on arrive toujours à trouver un coin plat, même en montagne, et sur la côte, il y a même des douches de plage!

Alexine: Les Japonais sont habitués au camping, donc voir une tente ne les effraie pas, et comme ils sont encore une fois très respectueux, ils ne s’invitent pas à nos bivouacs!

TDR: Comment communiquez-vous avec les Japonais?

Théolou: Aucun problème, je suis le vecteur de communication principal! Les gens me regardent et me détaillent. Et surtout, gràce à mon drapeau, ils savent en un clin d’oeil la date de notre départ et les pays dans lesquels on a voyagé!

Bastien: J’ai aussi trouvé une nouvelle technique, je sors papier, crayon, et on se présente comme ça, on dessine, on note les kilomètres… On a aussi une petite carte du monde sur laquelle on montre notre trajet, c’est super pratique et les échanges peuvent durer des heures!

TDR: Au fait, convertis au Bouddhisme?

Alexine: Pas vraiment, mais c’est vrai qu’on a découvert cette religion gràce aux nombreux temples, et c’est très interessant.

Bastien: Les constructions sont magnifiques, colorées, zen, c’est souvent très paisible.

Théolou: Parfois je reste pendant des heures à contempler Bouddha, j’ai même l’impression qu’il me sourit…

TDR: Préférez-vous les ours ou les serpents?

Alexine, Bastien et Théolou, d’une même voix: Les ours!!!

Alexine: Sur le vélo, des fois je sens que Bastien trace de l’autre côté de la route, ouf, il vient d’éviter un serpent…

Bastien: Je déteste vraiment les serpents. Les ours sont bien plus gros, mais au moins tu les entends ou tu les vois!! L’autre soir, on s’apprêtait à manger, il faisait déja nuit, Alexine veut attraper ses baguettes, elle se lève d’un bond: UN SERPENT!!! Et en effet, un serpent était enroulé à côté d’elle, à moins de 5 cm… On a mis près de 15 minutes à le faire partir d’ici!!!

TDR: Bilan du Japon?

Alexine: Et bien, on arrive pas à trouver de point négatif! On a vraiment un gros coup de coeur pour ce pays, la générosité et la gentillesse des Japonais, la bouffe, les petites routes tranquilles, en montagne, ou sur la côte.

Bastien: On a fait seulement Kyushu (sud du Japon) et les îles, mais on prévoit déja de revenir à la bonne saison pédaler 3 mois du Nord au Sud.

Théolou: Avec moi j’espère?

TDR: J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas fans de plage, pourquoi les îles?

Alexine: Car quand la fameuse traversée en bateau (qui devait durer 15 jours et être vraiment reposante, des vacances) a été annulée, je n’ai eu plus qu’une idée en tête: faire un break de vélo et me reposer dans les îles! Sable blanc, eau chaude, le bonheur!

Théolou: Hé ho!!! T’en a marre de moi ou quoi?

Bastien: Et pour moi c’était vraiment une belle surprise, plonger avec juste un masque et voir des centaines de poissons de toutes les couleurs, et même nager avec une tortue, c’était vraiment le top! Les îles Japonaises n’ont vraiment rien à envier à d’autres bien plus connues. En plus, nous n’étions plus dans la haute saison, donc personne, les plages étaient juste pour nous!

TDR: Et comment comptez-vous sortir d’Okinawa? En canoë?

Bastien: Malheureusement non! On devait (et oui encore une fois, pas de chance avec les bateaux!) nous rendre à Taiwan, puis en Chine par bateau, mais la première n’existe plus depuis Septembre, et la deuxième depuis 1 an, mais les infos sont compliquées à trouver!

Théolou: Ils vont encore m’enfermer dans un carton, ou plutôt deux pour l’avion… Je n’aime vraiment pas ça!!!!

Alexine: Et direction l’Asie du Sud-Est, en commençant par le Vietnam!

En bonus, pour les non-abonnés et les autres, allez vite regarder notre dernière vidéo Corée/Japon sur YouTube!

Pour ceux qui préfèrent les photos, celles du Japon vous attendent ici!

Enfin, si vous trouvez qu’on ne donne pas assez de nouvelles sur le blog, notre page Facebook vous donnera encore plus d’actus!

img_0139

Publicités

7 réflexions sur “Le Japon à vélo: en mode interview!

  1. Bonjour Alexine et Bastien,

    merci pour cet envoi et bravo pour votre interview par Eric Lange d’Allo la planète, que j’écoute régulièrement. Vous avez eu récemment un bel article dans Sud Ouest, dans les pages locales Saintonge, qu’un collègue s’est chargé d’écrire car j’étais malheureusement indisponible pour raison de santé. A l’avenir je vous propose un autre article également pour Sud Ouest et qui aurait des chances d’être publié en pages départementales, pour Noël. Cet article donnerait une vision d’ensemble de votre périple, avec plusieurs photos (dont celle de votre départ de Saint-Césaire) avec un focus sur le lieu et la manière dont vous allez fêter Noël. j’attends votre avis.

    à bientôt!

    et profitez bien

    Thierry

    ________________________________

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour à tous les 2.
    On a à faire à des stars ! Qui peut se prévaloir d’un article dans l’équipe magazine ?
    J’imagine l’accueil d’une foule admirative lors de votre retour en France (2017 ? 2018? 2019?).
    Continuez à nous faire rêver avec votre incroyable, extraordinaire aventure.
    Peut-être vous accompagnerais-je lors d’un prochain voyage, si vous m’acceptez évidemment.
    Je vous souhaite de vivre d’innombrables journées magiques.
    Stéphane

    Aimé par 1 personne

    • Hello Stéphane! Normalement retour d’ici une petite année, si on est assez rapide pour traverser l’Asie et rentrer en vélo! Préparez vos valises pour venir nous accueillir en Charente-Maritime! Et pour nous accompagner, ce serait avec grand plaisir, quand tu veux et où tu veux, par contre on a plus de place dans la remorque!!! Gros bisous à tous les 2 et merci pour ces messages qu’on adore et votre grand soutien

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: La Thaïlande à vélo: Chaleur, dénivelé et générosité | Tand'un Rêve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s