Le Laos à vélo: Enfin de la montagne!

VIENTIANE-BOTEN: Du 12/02/17 au 08/03/17

Une semaine à Vientiane

Nous entrons au Laos à moins de 20 km de sa capitale, Vientiane. Autant vous dire qu’il est difficile de se faire un avis sur le pays quand on y entre par une grande ville. Quoique Vientiane est plutôt calme, 210 000 habitants et un centre avec quelques monuments à découvrir. 

Vientiane, nous y passerons quelques jours afin de nous rendre à l’ambassade de Chine pour l’obtention de nos visas. Nous avons donc pris quelques heures pour préparer nos faux papiers, comme lettres d’employeurs, réservations d’hôtels, itinéraire… Nous aurons aussi monnayé un faux billet de bus dans une agence des plus touristiques ! C’est la boule au ventre et à 7 heures du mat’ qu’on arrive devant l’ambassade, ouverture prévue à 9 heures, on devrait être les premiers ! Mais nos indics étaient passés à Bangkok et non à Vientiane, bien moins courue pour les demandes de visas ! Donc ouverture à 9 heures, en moins de 2 minutes, nos faux papiers deviennent officiels, 5 jours à attendre pour obtenir nos précieux sésames.

IMG_0191

Les fameux visas!

En attendant nous nous sommes installés dans un hôtel Chinois, dans un quartier Chinois, histoire de se mettre dans le bain ! Cette semaine nous a permis de rencontrer d’autres voyageurs à vélo, avec qui nous avons partagé plusieurs repas, très sympa ! D’ailleurs, Bastien a savouré sa première Leffe depuis 2 ans, merci Patrice, une vraie bière c’est hors budget pour nous !

Un peu d’histoire

Il est temps de remonter en selle, il nous reste 3 semaines sur notre visa pour explorer le Laos. Ce pays a une triste histoire, dû aux bombardements lors de la guerre du Vietnam, ce qui explique sûrement pourquoi nous voyons très peu de personnes qui ont passé la quarantaine. Le Laos a été le pays le plus bombardé au monde. 20 000 personnes ont été tuées depuis la fin de la guerre, surtout des agriculteurs et des enfants. Aujourd’hui encore, 1 personne meurt chaque jour dans le pays, à cause de mine ou de bombe (1 sur 4 n’aurait pas encore explosé).

On nous avait vanté le calme et le goudron de la route 13, la principale du pays. Nous avons donc opté pour de petites pistes en gravel, à travers les montagnes, durant 300km. Beaucoup de dénivelé, piste en mauvais état, à tel point que l’on a dû attendre près de 2 heures pour qu’ils déblaient un semblant de passage vertigineux accroché sur un versant de montagne. Les pelleteuses travaillent à 100 mètres au-dessus de nous, les rochers dévalent la pente, nous courons maladroitement en poussant Théolou tant bien que mal dans les cailloux, tandis que les Lao, pas plus rassurés que nous, courent à toute allure, scooter d’un côté et enfants de l’autre… Du jamais vu même dans les Andes Péruviennes (Le Pérou c’est par ici!)

IMG_0346

Encore de la piste…

IMG_0322

Toujours dans la poussière

Les petits villages que nous croisons sur notre route nous surprennent par leur pauvreté. Des cabanes brinquebalantes, accrochées au bord de la route, sans fenêtre, recouvertes d’une poussière polluée s’étendent à flanc de montagne. Un nombre incroyable d’enfants nous font des « Sabaidee » (Bonjour) de la main, tandis que leurs pères sortent pêcher ou chasser, mais malheureusement, uniquement des rats et souris la plupart du temps…

Du chien et du Khao Niao!

La route nous apporte toujours son lot de surprises authentiques et inattendues, bien mieux que de payer l’entrée d’un site touristique ou tout le monde parle Anglais…  Nous avons avalé du Khao Niao (riz gluant) avec des ouvriers, le but est d’en faire une boule la plus compacte possible, avec les mains, dans une gamelle pour 10, autant vous dire que ce n’est pas du riz blanc ! Les militaires nous auront offert des cigarettes, ou encore un routier nous aura invités à partager une patte de chien et un reste de riz sous le camion, on va pas non plus rester en plein soleil !

IMG_0385

Des villages tous ressemblants

A la nuit tombée, nous faisons la queue comme tout le monde pour prendre la douche. Un virage, un bout de bambou, de l’eau qui coule, c’est parti pour la douche, un groupe d’ados, un groupe d’enfants, un groupe de femmes, après c’est à nous ! Et enfin nous cherchons une cabane, 3 bambous et quelques feuilles en guise de toit, plantée au-dessus des rizières, les seuls endroits plats pour poser la tente le temps d’une nuit.

Le Laos est paraît-il le pays le plus sauvage et le moins peuplé d’Asie du Sud-Est mais ce n’est quand même pas l’Alaska ! Nous y avons trouvé des montagnes mais toujours cette chaleur horrible et écrasante que Bastien a difficilement supporté ces 4 derniers mois. L’Asie du Sud-Est est sans doute un paradis, mais en tous cas pas le nôtre… Nous rêvons de retrouver de grands espaces, de grandes montagnes, les plateaux Tibétains nous tendent les bras…

Plus de photos du Laos ici

Et en avant-première la vidéo de la Birmanie, Cliquez vite!

IMG_0421

Les jolies montagnes n’ont jamais été aussi près…

 

Publicités

2 réflexions sur “Le Laos à vélo: Enfin de la montagne!

  1. Salut les voyageurs ! Merci pour votre article qui permet de nous évader loin de notre quotidien. Vidéo toujours très réussie. Je vous envoi mes pensées positives pleine de coups de pédales. Bonne continuation.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s