Nouvelle greffe, Nouveau départ

Cela fait maintenant 2 ans que je suis inscrit sur liste d’attente pour une nouvelle greffe. Déjà un an et demi de dialyse chaque nuit. Le moral est morose, la greffe je n’y crois plus vraiment. Depuis déjà plusieurs mois j’ai perdu espoir. Voilà à peu près mes pensées lorsque je me couche ce mercredi 1er février 2017 vers 9h30 après m’être une fois de plus branché à la machine de dialyse.

Il est 23h30, je dors profondément quand tout à coup mon téléphone sonne. Je sursaute, coup d’œil sur l’écran où il est écrit Bordeaux. Avant même de décrocher je sais de quoi il s’agit. Je décroche, une infirmière au bout du fil me confirme qu’il s’agit de l’hôpital Pellegrin à Bordeaux et me demande comment je vais. Encore à moitié endormi, je sais qu’il faut répondre que tout va bien. Après de rapides explications elle me dit qu’il y a un greffon pour moi. Je suis prêt à partir de suite mais l’infirmière me demande de me présenter à 7h le lendemain matin puis raccroche. Rapide debriefing avec Jeanne qui s’est réveillée. Nous sommes prêts. Le scénario, nous nous le sommes fait des dizaines de fois, il est simple: confier Louise à mes parents et partir. Appel à mes parents pour expliquer et rassurer. Evidemment, ils sont prêts comme ils l’ont toujours été. Nous convenons d’un point de rendez-vous pour 5h30, le réveil est fixé pour 4h du matin.
Le réveil sonne, nous avons eu du mal à retrouver le sommeil. Nous mettons quelques vêtements dans un sac et réveillons notre fille. Nous expliquons à Louise ce qu’il se passe, ce que nous allons faire. Du haut de ses 3 ans et demi elle comprend car nous lui avons toujours tout expliqué. Elle répond simplement: « Après il n’y aura plus de machine et tu pourras aller te baigner avec moi ». Effectivement elle a tout compris. Nous confions notre fille à mes parents sur un parking de péage d’autoroute en pleine nuit. Très forte émotion car nous savons tous que les prochaines heures seront décisives. Nous avons déjà vécu ça tous ensemble lors de ma première greffe en 2010.

Nous arrivons à l’hôpital et sommes rapidement pris en charge. Un bilan sanguin est fait, une vingtaine de tubes, impressionnant! Le médecin vient nous trouver et expliquer qu’il y a plein de vérifications à faire. Ils font venir un prélèvement de sang du donneur pour 13h et après un test de 6h, nous saurons si nous avons le feu vert. Nous aurons la réponse à 19h. Nous sommes un peu sonnés car nous pensions que tout était OK mais nous gardons confiance. Commence alors le défilé des heures, des minutes, avec ses doutes « et si ça n’était pas bon »… Mais plus le temps passe et plus nous avons envie d’y croire, il ne serait pas concevable de rentrer bredouille maintenant. 19h précise. Le médecin rentre dans la chambre et lève le doute une bonne fois pour toutes. Tout est Ok, l’opération est programmée pour 23h. Larmes de joie, nous sommes rassurés. Nous devons encore attendre quelques heures mais l’angoisse a disparue. Je ne suis pas stressé, l’opération je connais. Jeanne est obligée de quitter la chambre vers 21h, quand nous nous retrouverons dans quelques jours notre vie aura changé. Je discute avec mon voisin de chambre qui a tout suivi depuis le matin. Il m’avoue qu’il a prié pour moi et qu’il savait que ça serait bon, je le remercie. 23h, le brancardier m’emmène en salle d’opération. On dirait une fourmilière, tout le monde s’active! Une femme me parle, me rassure, puis, avec le masque à oxygène sur le visage, j’ai une dernière pensée pour ma petite fille chérie et je m’endors confiant vers ma nouvelle vie. 24 heures se seront écoulées pleines de stress et d’émotion depuis ce fameux coup de fil tant attendu.

L’opération dure environ 3h, j’ai assez peu de souvenirs du réveil. Je suis mis en chambre stérile, j’y resterai 6 jours. Une chambre stérile n’est pas vraiment faite pour se reposer, une partie est vitrée et la lumière toujours allumée. Le défilé du personnel soignant et omniprésent, soins, prise de sang, toilette, légère collation. La première journée j’ai assez mal, mais rapidement grâce aux médicaments les douleurs s’apaisent. La seule chose qui m’intéresse, c’est de savoir le résultat du bilan sanguin quotidien et surtout la créatinine. La norme est entre 60 et 90. Avant la greffe j’étais à plus de 1000! Chaque jour ce chiffre se divisé par 2 pour atteindre 70. Mon moral augmente proportionnellement à la créatinine qui chute. Ma femme et mes parents me rendent visite, les enfants ne sont pas autorisés. Grâce à Skype je peux même discuter avec Bastien et Alexine qui vivent tout cela à distance avec beaucoup d’émotion. Même loin je les sent très présents. Tout le monde est très heureux pour moi. Huitième jour d’hospitalisation, je suis autorisé à partir mais on me surveille toujours car je devrais revenir une fois par semaine pendant 3 mois pour différents contrôles. Ensuite, si tout va bien les visites s’espaceront.

Cela fait maintenant un mois et demi que je vis avec mon nouveau rein. Il fonctionne parfaitement bien et je reprends des forces progressivement. Je n’ai plus de régime alimentaire ni de restriction hydrique, la seule contrainte est la prise de médicaments anti-rejet à vie et à heure fixe. Evidemment, les nuits de dialyse sont totalement terminées. Cette nouvelle vie pour moi est aussi bénéfique à l’ensemble de notre petite famille. De nombreux projets germent dans nos têtes, nous planifions de nombreuses sorties pour dans quelques mois, notamment partir en vacances à vélo cet été. Aussi, j’en ai rêvé depuis qu’ils sont partis en avril 2015, je compte bien aller retrouver Bastien et Alexine d’ici quelques temps…

Je n’ai pas parlé de mon donneur simplement parce que je n’ai aucune information, c’est strictement confidentiel. Je me laisse imaginer qu’il s’agissait d’une personne de mon âge. Sûrement quelqu’un (e) de généreux pour avoir fait le choix de son vivant de donner ses organes, que cette personne repose en paix, je ne l’oublierai pas.

Je suis conscient de la chance que j’ai eu d’avoir ce nouveau rein. Je dois en prendre soin pour qu’il m’accompagne le plus longtemps possible. Mais je n’oublie pas toutes les personnes encore en attente d’une greffe. Continuons à soutenir Trans-forme et Tand’un Rêve! Parlons du don d’organe autour de nous, à nos proches, nos amis pour qu’ils sachent le moment venu quel est notre avis sur le sujet.

Pour finir, merci pour vos marques de soutien pendant mes moments difficiles, nous avons tous nos différents combats pour nos différentes vies, vos messages me vont droit au cœur.

PS: N’hésitez pas à admirer le nouveau T-shirt Tand’un Rêve!

20170406_180218_resized

Bientôt sur les routes!

Publicités

8 réflexions sur “Nouvelle greffe, Nouveau départ

  1. Coucou les amis,

    Merci pour ce témoignage plein d’émotion, et bravo pour ce soutien à distance!
    Des bises à tous, et vive le vélo (j’avoue moins pratiquer depuis que vous n’êtes plus là ainsi que Mimi et vince!!)

    J'aime

  2. Bravo pour ce témoignage,
    Même si on ne s’est jamais rencontré j’ai eu les larmes aux yeux, et même si Laetitia n’est pas à côté de moi, je suis sûr qu’elle a pleuré en le lisant.
    Embrassez bien Alexine et Bastien de notre part cette été !

    Le T-shirt est parfait,
    David

    J'aime

    • Et bien dis donc. Quelle belle et heureuse nouvelle. Effectivement, ce texte m’a fait pleurer….La vie est parfois belle, merci de nous faire partager cette sacrée épreuve !

      J'aime

  3. J envoie à ton frère et sa famille à travers vous deux ma compassion dans cette épreuve tant attendue malgré tout .! On leur souhaite tout de bon !
    Je pense très fort à tes parents ( ce métier qu’on exerce à vie avec les joies et les soucis que ça comporte : là , c’est une joie !)
    Bises à vous deux
    Amitiés

    J'aime

  4. Merci Baptiste pour ce témoignage de vie ! Tous les détails de ce qui était avant la greffe, de cette aventure le Jour J et de ce qui est maintenant m’ont touché profondément !
    Et quelle joie, après avoir découvert cette attente dans un article précédent, de savoir que ça y est, la greffe est faite, la famille soulagée, les nuits sans dialyse et les projets en plein esseimage !
    Moi aussi, j’ai eu les larmes aux yeux en te lisant et je te souhaite, vous souhaite, tout le meilleur dans cette nouvelle vie !
    Bon pédalage, baignades, désaltérations sans limite ! Et belles retrouvailles avec Alexine et Bastien quand vous voyagerez ensemble tout bientôt !
    Je vous embrasse tous et au plaisir de lire les prochaines aventures !

    J'aime

  5. Bonjour et merci à tous pour vos messages qui m’ont beaucoup touché. Nous commençons notre convoi à 3 sur la velodysée au alentour de Lacanau la semaine prochaine pour quelques jours histoire de montrer le teeshirt Tand’un Rêve !

    Aimé par 1 personne

  6. Nous sommes plus que touchés par vos commentaires et l’intérêt que vous avez porté à ces articles. Il est vrai que nous ne savions pas si c’était une bonne idée d’en parler sur le blog, en public. En tous cas, pour nous cela nous a fait du bien de pouvoir en parler, même en étant loin, et pour Baptiste, c’est certain, votre soutien n’a pu que renforcer son courage… MERCI, vous êtes géniaux!
    Alexine & Bastien

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s