L’Ex-Yougoslavie à vélo: Des tensions encore bien présentes

ALEXANDROUPOLI (GRECE)-BELGRADE (SERBIE): Du 04/09/17 au 23/09/17

Nous passons la frontière Grecque avec un fort sentiment d’être chez nous. Heureux de retrouver l’Europe, heureux de retrouver la monnaie Euro, heureux de retrouver un peu de « connu » après plus de 2 ans et demi de total inconnu, même si nous ne sommes pas encore en France. Quelques heures après, lors du bivouac, l’euphorie retombe peu à peu. Le retour en Europe signifie avant tout que l’on est tout près du vrai retour… à la maison. Sommes-nous contents, sommes-nous nostalgiques? Un peu des deux peut-être, en tous cas on se rend bien compte que cette fois-ci on y est! Dans un peu moins de deux mois nous franchirons le seuil de Saint-Césaire, notre village, point de départ de notre aventure. Mais avant, une surprise nous attend et des retrouvailles fortes en émotion.

IMG_0037

La côte Grecque

Ex-Yougoslavie où des tensions encore bien présentes

En attendant, nous décidons de longer la côte Grecque. Chaleur agréable de fin d’été, bains dans la mer transparente, bivouacs sur la plage, le tout ponctué de « Yassous » (Bonjour) chaleureux, nous profitons de chaque instant. Nous prenons le temps de visiter un monastère sur pilotis, la vue y est splendide. Alexine doit s’envelopper dans un long tissu pour cacher ses jambes nues, réglementation oblige. Les prochains pays se traverseront rapidement de par leur taille, nous pénétrons dans l’ex-Yougoslavie.

IMG_0069

Be careful!

Direction la Macédoine. Puis le Kosovo, ami avec l’Albanie mais pire ennemi de la Serbie. Celle-ci n’a jamais reconnu l’indépendance du Kosovo, qui était à l’origine une région Serbe. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de toucher du doigt les vestiges de la guerre des Balkans et des relations glaciales entre ces 2 pays en tentant d’entrer en Serbie.
Quelques 50 kilomètres avant la frontière, côté Kosovo, nous nous demandons dans quel pays nous sommes réellement. D’immenses drapeaux clament qu’ici c’est la Serbie, on y paye en Dinar Serbe, les plaques minéralogiques des voitures sont soit Serbes, soit carrément enlevées… Surprenant. Nous vivons clairement ce refus d’acceptation de la part des Serbes. Quant à la frontière, les douaniers nous interdisent le passage, car nous venons du Kosovo! Nous parlementons pendant une bonne heure, pensant même à rentrer illégalement, pour une fois que nous avons une date et quelqu’un à retrouver à Belgrade en Serbie, impossible de ne pas y aller! Finalement, on nous conseille de nous rendre au Monténégro, seulement à une centaine de kilomètres d’ici, et d’entrer en Serbie cette frontière. Nous repartons, non sans inquiétude. Et si on nous refusait également l’entrée de l’autre côté? Et si nous étions obligés de prendre l’avion pour nous rendre à Belgrade?

 

IMG_0123

Récupération de l’eau de pluie, ça marche à tous les coups!

 

Un détour finalement pas si mal!

Tous les Kosovars que nous croisons sur la route nous encouragent. Et oui, le chemin que nous empruntons est loin d’être plat, un col nous y attend. 20 km et 2000 mètres de dénivelé. Le sommet du col marque la frontière entre Kosovo et Monténégro. Disons que l’endroit y est splendide, très montagneux, nous bivouaquons au point le plus haut, et pour la première fois depuis 5 mois, nous ressortons doudounes et polaires et rallumons un feu pour nous réchauffer. C’est d’ailleurs cette journée que notre Théolou a choisi pour atteindre la barre des 40 000km!

 

IMG_0101

Ca nous rappelle nos belles Alpes!

 

 

IMG_0095

Les 40 000 km

 

Après une belle descente et un détour de 300km, nous avons hâte d’atteindre la frontière Serbe. Cette fois-ci, aucun problème, nous franchissons les barrières sans même un regard sur notre passeport. OUF!! Enfin en Serbie! Plus que quelques jours et quelques centaines de kilomètres pour rejoindre Belgrade. Nous avons la tête ailleurs et ne profitons plus tellement du paysage, nous avons maintenant hâte.

IMG_0107

Bye Monténégro

IMG_0108

Welcome to Serbia!

Nous remarquons quand-même la saleté des rues, le nombre de croix indiquant les accidents de la route (un point commun avec la Géorgie), la tendance des Serbes à boire des bières à toute heure, et le fait qu’ils passent beaucoup de temps dehors, avec leurs voisins, ce que nous ne voyons malheureusement plus aujourd’hui dans nos pays plus développés. Un paysan chez lequel nous avions choisi de planter la tente nous offrira même les récoltes de son jardin ainsi que de l’eau, après la surprise passée de nous voir chez lui.

Belgrade, la capitale Serbe

3 jours de pluie battante et de froid, il est grand temps d’arriver dans la capitale. Très développée et assez touristique, Belgrade reste une grande ville Européenne. Pour l’occasion nous nous offrons le luxe de louer un petit bungalow dans un camping, pour recevoir notre invité. Nous nous apprêtons à passer 10 jours mémorables, forts en émotions. RDV bientôt pour un bel article de la suite de nos aventures, à plusieurs… et que nous n’avons pour une fois pas écrit…

Toutes les photos de la Grèce, de la Macédoine, du Kosovo et de la Serbie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s