Bilan CANADA

Nous avons pédalé 3913KM et pagayé 70KM au Canada du 05/06/2016 au 05/07/16 et du 17/07/16 au 12/08/16

Un plat: Euh, attendez on réfléchit… Et bien Canadien non, mais la fondue de Jéremy et Tania, au réchaud et en pleine montagne!

Un lieu: Dawson City (plus village que City!) haut lieu de la Ruée vers l’Or, à la fois touristique mais authentique, Yukon

Une rencontre: Kurt, venu nous chercher directement dans notre tente à Inuvik pour nous ramener 800km plus au Sud. Canadien, bon vivant, guide de rivière un peu chasseur et pêcheur à la fois, buveur de bières, un Canadien quoi!

 

Le meilleur bivouac: Sur la Dempster Highway, au delà du Cercle Arctique, face aux Richardson Moutain, mystique (ou moustiques!) et envoutant…

Le pire bivouac: Sortie de ville dans une zone industrielle, à côté d’une déchetterie…

 

Moment inoubliable: L’arrivée à Inuvik, fin de la Dempster Highway. Incroyable d’être ici en vélo, au delà du Cercle Arctique…

Moment galère: Un pneu qui explose alors qu’il nous reste 400km de gravel avant la première maison. Ou encore le corps de roue libre qui nous lâche au milieu des Rocheuses. Le tout sous une pluie continue…

Moment insolite: Se faire inviter sur une aire de repos par des gens qui partent en vacances, « Pas de problème, les clefs sont sous la paillasson! Faîtes comme chez vous, vous serez tranquilles, on est pas là ce weekend! »

 

Quelques chiffres:

0           Nuits à l’hôtel, 6 nuits chez les gens, 1 nuit en ferry, 48 nuits en tente

1800     Altitude maxi

-3°C     Température mini

300       Kilomètres en moyenne qui sépare les points de ravitaillement

10         Journées de pluie continue

5           Litres d’eau filtrés chaque jour

3           Feux chaque jour pour se réchauffer

3           Pneus explosés en moins d’1 mois

2           Kilos, le plus gros pot de Peanut Butter acheté

1           Ours qui s’invite à moins de 10 mètres du bivouac

1           Canoë Clipper acheté

carte-canada

Retrouvez tous les détails sur notre Carte interactive 

L’avis du cyclo: Pour les Etats du Canada où nous avons pédalé (Alberta, British-Columbia, Yukon, Northwest Territories), il faut aimer la nature et la vie sauvage car les villes sont très rares. Les distances sont longues, les routes sont rares mais avec un trafic raisonnable. Le bivouac y est facile car très sauvage, prendre des précautions pour les ours, en gros, écartez la nourriture et tout ce qui a de l’odeur de la tente. Pensez aussi à la bombe à ours, elle ne sert généralement pas mais c’est rassurant de l’avoir à portée de main. Prévoyez un filtre à eau, vous pourrez rarement vous ravitailler en eau traitée.

L’avis du voyageur: Encore une fois, il faut aimer la nature, ou la voiture, les distances sont très longues et il y a très peu de bus. Pour ceux qui aiment l’histoire, de belles choses à découvrir sur la Ruée vers l’Or. Les sorties en kayak et canoë sont faciles et superbes. En bref, gros coup de cœur pour nous, surtout pour le côté sauvage, la vie sauvage et pour les gens ouverts et zen qui sont venus habiter ces contrées.

Nos articles:

Beautiful British Columbia

En route vers le Grand Nord et le Cercle Arctique

Toutes nos photos ici

Publicités