VIETNAM

Nous avons pédalé 984 KM au VIETNAM du 24/11/2016 au 08/12/16.

Un plat: Le Pho (bouillon de nouilles épicées avec viande, salade et menthe), accompagné du fameux café Vietnamien (3 cl d’un mélange très corsé au goût de caramel, servi avec un verre de thé pour faire couler le tout, un délice!)

Un lieu: Un des nombreux restos avec hamac, bien agréable quand la nuit n’a pas été des plus reposantes

Une rencontre: Thang et sa famille, qui nous ont accueilli pour la soirée et nuit, nous avons passé un superbe moment et beaucoup appris sur la culture Vietnamienne

 

Le meilleur bivouac: Notre dernière nuit au Vietnam, la seule où l’on a pu bivouaquer, au bord d’une petite rivière en guise de baignoire, et AU CALME!

Le pire bivouac: Dans une plantation d’hévéas (produisant du latex), quand on croit avoir trouvé le coin parfait. En pleine nuit, des dizaines de scooters débarquent, se garent au pied de la tente (bien sûr), frontales allumées, et viennent juste travailler (le latex est récupéré toutes les 6 heures y compris la nuit!)

 

Moment inoubliable: Alors qu’on demande à dormir dans une église, des enfants nous offrent une chanson, magnifique et très émouvant…

Moment galère: Quand il ne nous reste plus que 2 jours et 100km pour sortir du pays et que la piste se transforme en chemin de grosses pierres, où l’on avance à 5km/h, et qu’en plus on a plus de réserve d’eau ni de nourriture

Moment insolite: Bivouac dans un bâtiment du parti communiste, sous le buste d’Ho Chi Minh, alors que le régime interdit l’accueil des étrangers!

 

Quelques chiffres:

4             nuits à l’hôtel, 6 nuits chez les gens, 4 nuits en tente

900        altitude maxi

25°C      température mini

8            litres d’eau bus par jour, dont au moins 7 transpirés

1            « Hello » tous les 50 mètres, soit 10 à la minute, soit… bon on vous laisse imaginer!

1            € le plat au resto

Carte en cours

Retrouvez tous les détail sur notre Carte interactive

L’avis du cyclo: Le Vietnam n’est pas le premier pays que nous conseillerions pour le voyage à vélo, sauf si vous aimez la chaleur, le monde et le bruit. Nous sommes plutôt grands espaces et montagnes, alors ce n’est pas notre tasse de thé! Beaucoup de monde sur les routes, les gens roulent n’importe comment, mieux vaut être à l’aise sur la route! Nous n’avons pas trouvé de petites routes tranquilles, sauf les 2 derniers jours, avant la frontière du Cambodge (Le Tanh/O’Yadaw), mais ça roulait vraiment très mal (grosses pierres, 5km/h). Très galère pour bivouaquer car pas de coin tranquille, et si comme nous vous voulez éviter les hôtels, il ne sera pas des plus simples de trouver l’hospitalité. Attendez-vous à galérer à cause du régime communiste et de l’interdiction d’accueillir des étrangers. Mais c’est faisable, en étant motivés! L’eau du robinet n’est pas potable, mais nous avons trouvé partout des bidons d’eau potable dans lesquels on peut se servir (resto, station-essence…)

L’avis du voyageur: Pareil, si vous aimez la chaleur, le monde et le bruit, c’est top! Dépaysement garanti au Vietnam, les gens sont plutôt accueillants, le pays est vraiment bon marché pour se nourrir et se loger, la nourriture est assez bonne. Guest House très présentes.

Nos articles:
Le Vietnam à vélo: Le pays où planter sa tente relève d’un vrai défi!

Toutes nos photos du Vietnam  ici

Publicités